Les enjeux de la réglementation thermique 2012

Les enjeux de la réglementation thermique 2012

Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en suscitant :

  • une évolution technologique et industrielle significative pour toutes les filières du bâti et des équipements,
  • un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système énergétique,
  • un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire.

Objectifs et règlementation

La réglementation thermique 2012 est avant tout une réglementation d'objectifs  et  comporte 3 exigences de résultats :

  • L'efficacité énergétique du bâti
  • La consommation énergétique du bâtiment
  • Le confort d'été dans les bâtiments non climatisés
  1. L'efficacité énergétique du bâti : L'exigence d'efficacité énergétique minimale du bâti est définie par le coefficient «Bbiomax» (besoins bioclimatiques du bâti). Cette exigence impose une limitation simultanée du besoin en énergie pour les composantes liées à la conception du bâti (chauffage, refroidissement et éclairage), imposant ainsi son optimisation indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre.
  2. La consommation énergétique du bâtiment : L'exigence de consommation conventionnelle maximale d'énergie primaire se traduit par le coefficient « Cepmax », portant sur les consommations de chauffage, de refroidissement, d'éclairage, de production d'eau chaude sanitaire et d'auxiliaires (pompes et ventilateurs). Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la valeur du Cepmax s'élève à 50 kWh/(m².an) d'énergie primaire, modulé selon la localisation géographique, l'altitude, le type d'usage du bâtiment, la surface moyenne des logements et les émissions de gaz à effet de serre pour le bois énergie et les réseaux de chaleur les moins émetteurs de CO2.
    Cette exigence impose, en plus de l'optimisation du bâti exprimée par le Bbio, le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.
  3. Le confort d'été dans les bâtiments non climatisés : A l'instar de la RT 2005, la RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d'assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. Pour ces bâtiments, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d'une séquence de 5 jours très chauds d'été n'excède pas un seuil.

Les moyens à mettre en œuvre

Applicable à toutes les constructions neuves depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique 2012 (dite RT 2012) vise à réduire la consommation d'énergie des bâtiments et ainsi limiter les émissions de gaz à effets de serre. Explication des moyens à mettre en œuvre en matière de construction et résultats attendus.

  • CONCEPTION
    Lors de la conception du bâtiment, il faut prévoir :

    • Un système de ventilation performant (simple flux, double flux…),
    •  Le traitement des ponts thermiques
    •  La mise en oeuvre d'un système d'étanchéité à l'air du bâtiment,
    •  Une surface totale des baies au moins égale à 1/6 de la surface habitable,
    •  Le recours aux énergies renouvelables (EnR),
    •  L'installation de protections solaires dans les chambres (volets ou stores extérieurs),
    •  Un dispositif de mesure ou d’estimation des différentes consommations d’énergie.
  • TRAVAUX

Lors de l’exécution des travaux de construction, il faut veiller à une bonne coordination entre les différents corps de métier afin de limiter les fuites d’air (par exemple, qualité d’exécution dans la pose des portes et fenêtres) et s'assurer de la bonne mise en œuvre du système de ventilation. À l'achèvement des travaux, un test d'étanchéité à l'air est réalisé pour vérifier la qualité de la construction et la prise en compte des obligations de la RT 2012.

Rejoignez le Carré OBSITAS

Si le placement immobilier, véritable valeur refuge, est la partie visible et structurante de notre métier, la notion de Conseil constitue le cœur de notre engagement. Il est le fondement de toute relation de confiance permettant de nous inscrire avec chacun de nos clients, dans une projection, un avenir. Ce lien privilégié se décline tant avec nos clients qu’avec nos partenaires au sein du carré OBSITAS. Tous deux deviennent alors de véritables ambassadeurs de nos actions dans une démarche d’échange mutuel

Je prends un rendez-vous
2017-09-29T14:26:46+00:00